Retour en images sur la Finale nationale de l’Orange Rugby Challenge

Publié le par Gardanne Rugby Club

 

Week-end du 1er juin à Marcoussis    

 Finale nationale de l’Orange Rugby Challenge

  

L'Aventure en images vue de l'interieur......

 

 

 En rugby, les mois de mai et juin ont toujours un doux parfum de phases finales. Certains disent même, à tort ou à raison, que c’est à cette période que commence une saison. Ce qui est vrai, c’est que cette époque de l’année ne passe pas sans procurer quelques émotions. Et des émotions il y en a eu « à la pelle » pour les quatre minimes du GRC et leurs éducateurs. Brillamment qualifiés lors de l’étape régionale, ils vivaient ce week-end à Marcoussis pour défendre les couleurs du comité de Provence lors de l’ultime étape nationale de l’Orange Rugby Challenge.

  1

 

 

 Vendredi 31 mai

 Rendez-vous au club à 15h pour un acheminement vers la gare en minibus (merci Robert)

     2

 

Départ de la gare d’Aix en Provence TGV à 16h15

Arrivée en gare de Lyon à 19h15

 

Arrivée au Centre National de Rugby de Marcoussis vers 20h30. Nous sommes accueillis par l’organisation d’Orange qui nous remet les équipements, un panier repas ainsi que nos clés de chambres.

Aux alentours de 22h, après nous être restaurés, nous partons pour une visite sommaire du centre.

   3

 

 

22h30 : les minimes ont pris leur première rouste au rugby à touché du week-end infligée sur le terrain synthétique par leurs éducateurs...

23h : retour en chambre et extinction des feux pour les jeunes

23h15: Réunion des éducateurs

00h30: le bar du CNR ferme malheureusement boutique...

 

 

Samedi 1er juin

 

  4

 

 

5

 

Le levé de 6h45 est compliqué. A la tension de l’avant compétition s’ajoute la fatigue d’une petite nuit ainsi que le stress de voir William arriver en retard.

7h30:Petit déjeuné à la cafétéria du CNR

8h:Briefing général

8h15:début de l’échauffement

8h16:Kylian se blesse un muscle du dos (rien de mieux qu’une poussée matinale à froid sur un joug qui trainait là).

8h57:William n’est toujours pas là. Kylian est pris en charge par les secours, assis et bloqué du dos (les éducateurs sont déprimés).

8h58:William arrive.

 

9h: Début de la compétition par le parcours collectif chronométré. Nous apprenons qu’il n’est pas totalement identique à celui du livret descriptif des exercices. Notre passage est plutôt bon mais sanctionné d’une pénalité de trois secondes. La direction technique nationale est vraiment intransigeante. (12/40)

La poussée en sécurité est plutôt satisfaisante. Ici encore la notation par la DTN est beaucoup plus exigeante que lors des étapes départementale et régionale. (29/40)

L’exercice de 2 contre 1+1 est un calvaire. Les jeunes de Tournefeuille (Midi Pyrénées) marquent trois fois en quatre passages. Nous ne marquerons pas une fois en autant de tentatives. Point positif : les côtes de William se souviendront qu’à ce niveau de compétition « la feinte de passe au patron de la buvette » ne fonctionne pas. (0/40)

Le jeu au pied avec réception est une satisfaction. Nous aurions dû recueillir le score maximum mais un jeune, dont je tairai le nom, aplati en ballon mort... (20/30)

Le coup de pied placé s’ajoute à la liste des déceptions puisque nous ne passons qu’une pénalité sur quatre. A notre décharge il y avait du vent. (10/30)

Fin des épreuves du matin par le 1 contre 1. Face à une très belle formation du Poitou Charente nous relevons la tête et faisons très bonne figure devant Emile Ntamack et Benjamin Fall. (35/60).

 

L’après midi place aux épreuves de règlement. (21/30)

 

Au final nous recueillons une 25èmeplace sur 28 avec un score de 127/270. De prime abord le résultat est forcément un peu décevant. En évitant quelques erreurs de concentrations et la malchance il y avait la place de faire mieux. Après calcul notre place se situait plus entre la quinzième et la vingtième position. Mais finalement, 25èmesur environ 1000 participants au départ c’est une très belle performance qui s’arrose, n’est ce pas président ?

 

  6

 

16h remise des récompenses

17h départ pour le stade de France

 

7 

8    9

 

 

20h-20h30 Tour d’honneur autour de la pelouse

 

  10

 

 

11

 

12

 

 

 

Les entraineurs sont heureux. L’un parce que Castres est champion......

 13

  

  

L'autre parce que c'était un soiffard...

  

14

 

Après le match nous avons assisté à un superbe feu d’artifice. Retour au CNR vers 1h30 du matin. J’ai, volontairement, un trou de mémoire sur ce qui se passe entre 1h30 et 6h30.

 

Dimanche 2 juin

 

Une fois n’est pas coutume le réveil de 6h30 est délicat. Nous devons quitter le centre en bus à 8h. Nous sommes lâchés en gare Montparnasse où nous déposons nos bagages.

Aux alentours de 10h nous arrivons sur le champ de mars lieu de la deuxième rouste au rugby à touché...

15

 16

 

 

12h: Nous dénichons une petite pizzéria pour rassasier nos féroces appétits.

 

La « parenthèse culturelle » de l’après midi (Cathédrale Notre Dame, Sorbonne, Panthéon, Jardins du Luxembourg) n’est pas appréciée à sa juste valeur par tout le monde.

17 

 

18

 

Le week-end se termine par un retour en TGV très tranquille. Arrivé en gare d’Aix vers 20h45 les jeunes en ont toujours plein les yeux. Les récits aux parents peuvent commencer. Pour conclure je laisse la parole aux différents protagonistes.

 

 

 

 

L’avis des intéressés

   

 19

 Par André COLOMBANI, (meilleur) manager

« Ce week-end du GRC à Marcoussis restera dans les mémoires des joueurs comme des entraîneurs... Pour des raisons qui ne sont pas celles que l'on attendait mais qui en restent de bonnes.

En effet, le résultat sportif n'étant pas vraiment au rendez-vous, on retiendra d'autres aspects de notre voyage.

Pour commencer, les passages exemplaires de nos joueurs lors de l'épreuve du 1 contre 1, qui ont bien fini la compétition sous les yeux d'Emile Ntamack et des autres parrains de l'ORC.

Et l'unique coup de pied de pénalité réussi par notre seul avant...

La découverte du centre d’entraînement des équipes de France de rugby, et sa salle de musculation en plein air...

Mais aussi un touché sur le terrain d’entraînement de l'EDF dès notre arrivée sur les lieux, et un autre aux pieds de la Tour Eiffel desquels on retiendra le fair play des perdants et l'humilité des vainqueurs....

Et que dire du stade de France, et de cette finale, d'où nous sommes ressortis avec des étoiles plein les yeux; certains à cause du tour d'honneur, d'autres en réaction à la défaite toulonnaise, tous avec l'envie d'y revenir...

On pourra conclure sur la magnifique intégration de notre groupe dans le centre.

 Comme les professionnels nos joueurs ont apprécié son billard!

Sans oublier la pêche au thon, élément désormais indissociable du souvenir de ce week-end, tout comme le lait au chocolat et les Cookies. Et le plaisir que nous avons eu à partager ce week-end ensemble… »

 

 

 

 

 20

 Par Mathias MIHIERE, entraineur des avants

« Marcoussis, ce mot doit encore résonner dans la tête de nos quatre petits. Un séjour inoubliable, où les Gardannais, ont pu se confronter au haut niveau. Quoi de plus beau que de se retrouver sur la pelouse du XV de France face aux plus grandes équipes minimes de France. Les résultats n'étaient peut être pas au rendez vous, sans doute un peu de stress, un peu trop d'excitation, c'est ça aussi l'apprentissage du haut niveau, mais ce week-end s'est tout de même terminé par un incroyable tour d'honneur au Stade de France en levé de rideau de la Finale du Top 14. Un moment magique, que je n'oublierai jamais, fier d'être l'un des entraineurs de cette équipe de collègues, qui ne se cantonne pas seulement au quatuor qui est monté à Paris, mais à toute l'équipe, qui a permis au club de représenter la Provence sur les terres de l'équipe de France... »

 

 

 21

 Par Loïc CARBONARO, Troisième ligne centre, vice capitaine

« Marcoussis ....
Jamais je ne m'imaginais découvrir ce lieu ou les plus grands passent la plupart de leur temps. Jamais je n'aurais pensé voir des personnes exceptionnelles comme les joueurs que j'ai vus ...
Cette pensée ne m'avait même pas effleuré l'esprit ....
Je me suis vraiment rendu compte de la chance que j'ai eu quand je suis descendu du train le 30 mai !
Et tout cela ne se serait pas fait sans les personnes extraordinaires qui m'entourent : les entraîneurs et les potes !! »

 

22

 Par Kylian CINQUETTI, Trois quart aile

« Ce que je retiens de notre séjour à Marcoussis c’est que j’ai passé deux très bonnes journées. Le centre de formation national est un endroit magique. Le programme des journées était sympathique et bien organisé. Nous étions également bien encadrés par les éducateurs. Nous avons terminé la saison par un très bon week-end.

Je tiens à remercier l’organisation de l’Orange Rugby Challenge qui nous a permis de passer deux jours à Marcoussis et de voir la finale du top 14 (brillamment remportée par Castres). Enfin, je remercie les entraineurs qui ont fait un très bon travail tout au long de l’année. »

  

23

 Par Benjamin POITRAT, Demi d’ouverture, Capitaine

« Suite à notre remarquable performance lors de l’étape régionale nous avons pu représenter le club lors de la finale nationale de l’Orange Rugby Challenge le 1er juin à Marcoussis. La compétition ne s’est malheureusement pas très bien passée, les juges de la Direction Technique Nationale étant intransigeants et la concurrence relevée. Comble du malheur, nous nous sommes fait écraser deux fois, au rugby à touché, par les entraineurs. La deuxième fois relevait même de l’humiliation puisque la fessée a été reçue sur le champ de mars devant bon nombre de spectateurs... J’ai découvert que j’avais encore beaucoup à apprendre pour atteindre le niveau de mes entraineurs. La finale du top 14 m’a ouvert les yeux, je serai désormais supporter du Castres Olympique tant le rugby club toulonnais m’a déçu.

Tous les joueurs présents à Paris aimeraient remercier tous les autres membres de l'Equipe et du Club, qui nous ont permis de faire ce week-end MAGIQUE!!

Cette saison restera à jamais gravée dans nos mémoires à tous!! 

 24

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article