Histoire des Blacks

Publié le par Gardanne Rugby Club

Bonjour, 

 

voilà un article trouvé par notre ami JR.

 

Merci à lui !!!

 

 Le 27 août 2005, les All Blacks ont surpris la planète rugby en interprétant un nouveau haka face à l'Afrique du Sud, pendant le Tri-Nations. 
  Ce haka, baptisé "Kapa o Pango", est plus "guerrier" et suscite la polémique. Les All Blacks miment en effet l'égorgement de l'adversaire à la fin du chant. Certaines équipes ont souligné le caractère anti-sportif d'un tel geste. Les Néo-Zélandais ont dansé ce haka face à l'Afrique du Sud, l'Angleterre (le 19 novembre 2005 à Twickenham) et l'Australie (le 8 juillet 2006). Le XV de France n'a jamais eu l'occasion de "l'affronter". Pour Derek Ladelli (chorégraphe de la nouvelle version), cette nouvelle danse est avant tout une façon pour les joueurs de rendre hommage à leur pays. 
  Le chant évoque "la fougère argentée", symbole de la Nouvelle-Zélande. Son titre même "Kapa o Pango" signifie "All Blacks". 
  Ce nouveau rituel ne remplace pas le Ka Mate, mais les Néo-Zélandais l'utilisent pour des occasions spéciales. Voici les paroles du "Kapa o Pango" et leur traduction : 
  Kapa O Pango Kia whakawhenua au i ahau ! Laissez-moi devenir un avec ma terre Hi aue, hi ! Ko Aotearoa e ngunguru nei ! C'est notre terre qui gronde Ko Kapa o Pango e ngunguru nei ! Nous sommes les All Blacks Au, au, aue ha ! Il est temps ! C'est mon moment ! I ahaha ! Ka tu te ihiihi Notre règne Ka tu te wanawana Notre suprématie triomphera Ki runga ki te rangi e tu iho nei, Tu iho nei, hi ! Et nous atteindrons le sommet ! Ponga ra ! La fougère argentée ! Kapa o Pango, aue hi ! All Blacks ! Ponga ra ! La fougère argentée ! Kapa o Pango, aue hi, ha ! All Blacks ! Voici les paroles du Ka Mate ou "Te Rauparaha Haka" (du nom d'un chef de guerre maori) ainsi que leur traduction : Ringa pakia Frappez des mains sur les cuisses Uma tiraha Que vos poitrines soufflent Turi whatia Pliez les genoux Hope whai ake Laissez vos hanches suivre le rythme Waewae takahia kia kino Frappez des pieds aussi fort que vous pouvez Ka Mate ! Ka Mate ! C'est la mort ! C'est la mort ! Ka Ora ! Ka Ora ! C'est la vie ! C'est la vie ! Tenei te ta ngata puhuru huru Voici l'homme poilu Nana nei i tiki mai Qui est allé chercher le soleil et l'a fait briller Whakawhiti te ra Faites face ! Faites face en rang A upane ka upane ! Soyez solides et rapides A upane kaupane whiti te ra ! Devant le soleil qui brille Hi ! Hi ! L'origine de ce chant viendrait du chef maori Te Rauparaha (1768-1849). Pour échapper à des ennemis, il se serait caché dans un fossé sur les conseils d'un autre chef de tribu. 
  Les paroles du haka évoquent son angoisse ("C'est la mort") puis son soulagement quand les ennemis s'en vont ("C'est la vie"). "L'homme poilu qui est allé chercher le soleil" désignerait Te Wharerangi, le chef de tribu qui a aidé Te Rauparaha à quitter l'ombre du fossé pour retrouver le soleil du jour. Pour le remercier, celui-ci aurait dansé et chanté.  

Commenter cet article